Passer par internet pour acheter son vin, comment ça se passe ?

Vins aux enchères

La France compte environ 400 sites d’achat de vins. À eux-seuls, ils réalisent annuellement 10 % du chiffre d’affaires marché. Kedge Business School (école de commerce dans la Gironde) fait état d’un total de 1,5 milliard d’euros pour l’année 2016. En outre, ce canal de distribution de vin est caractérisé par des offres plus attrayantes les unes que les autres.

Il faut dire que les acteurs du secteur (dont les vignerons et sites de vente) rivalisent d’ingéniosité pour attirer les consommateurs. Entrepôt thermorégulé, point de dégustation, coffret de bienvenue, ou encore achats groupésLes offres sont adaptées à toutes les attentes, comme à tous les budgets. On note aussi l’avènement des applications, destinées à agrémenter davantage les démarches d’achat de vins. Focus dans notre guide sur tout savoir sur l’achat du vin.

Entrepôt thermorégulé

De nombreux sites de vente bâtissent leur modèle économique sur un entrepôt thermo régulé situé dans un endroit stratégique. Parmi eux, on peut citer Vin-malin et Sommelier particulier. Celui du premier se trouve à Meursault (Bourgogne). Une localisation qui lui donne la possibilité faire des livraisons partout dans l’Hexagone, dans un délai n’excédant pas les 48 heures.

L’entrepôt de Sommelier particulier se trouve quant à celui-ci à Bordeaux. D’ailleurs, cette plateforme est présente dans pas mal de guides autour des vins rouges de France. Ce site se démarque du lot grâce à son service de conciergerie gratuit. Pour le prix d’une bouteille, sa clientèle se voit attribuer un « sommelier professionnel attitré ». Un privilège qui est accessible à tous les abonnés du site.

D’autres modèles économiques

Les plateformes de vente de vin sont passés maîtres dans l’art de séduire les consommateurs. Trois fois vin a par exemple instauré une boutique au cœur de la capitale. Un lieu de rendez-vous, où ses abonnés peuvent déguster de nouvelles pépites.

Vins chez le caviste

Le Grand Verdus, une association des vignerons de Bordeaux, mise pour sa part sur le « welcome pack ». Une offre qui se matérialise par un coffret de bienvenue, destiné aux nouveaux abonnés du Lepetitballon. Le site croit surtout avoir trouvé la combine pour séduire « une clientèle plus jeune, plus curieuse ».

Pour HappyCurien, la clé réside dans les achats groupés d’une sélection de vins. Les consommateurs bénéficient de tout un lot de services et de conseils, de quoi mettre un événement dans une toute autre dimension.

La contribution des applications dédiées

Dans le guide pour bien choisir un vin sur Internet, les applications dédiées jouent un rôle primordial. Twil (The Wine I Love) permet par exemple de passer des commandes directement chez le producteur. Tout achat supérieur ou égal à six bouteilles donne droit à une livraison gratuite (en points-relais). Forte de plus de 2 000 références, cette application créée en 2014 permet aussi d’enrichir sa culture du vin. En scannant l’étiquette d’une bouteille, l’utilisateur peut en avoir la fiche technique complète.

Une autre application se veut être l’allié des « geeks du vin ». Elle offre aux utilisateurs la possibilité d’assister virtuellement aux ventes aux enchères des primeurs. Ils seront d’ailleurs notifiés quand les prix atteignent un palier défini au préalable. Passer commande sera alors une affaire de quelques clics.

Ces articles peuvent aussi éveiller votre attention :

Avis et Commentaires