Quels sont les effets du vin bio sur la santé ?

Vignoble bio

Le vin bio est reconnu pour sa saveur très particulière. Une qualité qui provient directement de la vigne. Le terroir vient par la suite sublimer le tout. Rien d’étonnant si, à l’issue d’un concours ou d’une séance de dégustation, le vainqueur est toujours un vin bio.

Son mode de culture excluant les pesticides et autres produits chimiques y est pour beaucoup. On note aussi des méthodes de vinification toujours inscrites dans le concept traditionnel. Il est ainsi plus que judicieux de s’intéresser aux vertus sanitaires du vin biologique.

Un mode de culture sain et propre

Le vin bio se voit attribuer tout un lot de bienfaits sur la santé. Rien de plus normal, puisque cette appellation fait référence à un cahier des charges précis et sujet à un contrôle en continu. Celui-ci stipule effectivement un mode de culture répondant à trois grandes lignes :

  • Une culture de la vigne qui exclut des engrais OGM. Les pesticides sont aussi prohibés : le vin bio n’a strictement rien à voir avec la part des vignes (20 %) sur les pesticides utilisés dans le monde.
  • Des vendanges manuelles : la culture du vin bio n’utilise aucune de ces machines jugées agressives vis-à-vis du sol. Les vignes pourront alors profiter des substances responsables de la saveur du vin bio.
  • Une fermentation impliquant uniquement des levures indigènes, ainsi que des micro-organismes 100 % naturels.
    Les amateurs de vin bio s’assurent ainsi d’un breuvage ne contenant qu’une infime quantité de phtalateset autres additifs. De même, la parcimonie reste le mot d’ordre dans l’ajout de soufre et de sucre.

Cépages savagnin Jura

Ça fait beaucoup moins mal au crâne…

Les fins connaisseurs de vin bio sont unanimes. Ce type de vin leur préserve du redoutable mal de crâne. Une particularité qui s’explique par une production se limitant à une faible quantité de sulfites. Cet ingrédient est effectivement jugé responsable de ce petit désagrément associé au vin.

Son utilisation reste néanmoins de mise, en référence à son rôle antiseptique. Les sulfites limitent aussi les risques liés à l’oxydation, en régulant le taux d’oxygène et le développement de micro-organismes dans le vin. Ils empêchent un vieillissement prématuré, ainsi que toute émanation de mauvaises odeurs due aux levures.

Cave à vin pro

La modération reste de mise

Si les bienfaits du vin bio sur la santé ne sont plus à faire, il est formellement déconseillé d’en abuser. Les spécialistes recommandent surtout de s’en tenir à un verre par jour. Au-delà, on se retrouverait avec les mêmes déconvenues associées aux vins conventionnels.

La saveur agrémentée d’un terroir risque ainsi de se transformer en un cauchemar, à commencer par le très fâcheux mal de crâne. Chose certaine : le foie risque de payer le prix fort. On parle souvent de stéatose hépatique (surcharge du foie). Le pire sera surtout à craindre en cas de cirrhose, laquelle se matérialise par des lésions irréversibles de l’organe.

Ces sujets peuvent aussi vous intéresser :

Avis et Commentaires