Les vignobles de Provence

vignoble Provençal

Parmi les différentes régions de l’Hexagone, la Provence figure en tête de liste des plus belles. Ce lieu se démarque par ses montages, ses côtes, ses vallées, ses baies méditerranéennes, ses falaises et enfin ses plantations de vignes.

D’ailleurs, la culture de la vigne constitue l’un des secteurs les plus dominants de la région. L’apparition des vignobles en Provence remonte à fort longtemps. Envie d’en savoir un peu plus sur l’histoire du vignoble et du vin de Provence ? Focus !

L’histoire des vignobles et vins de Provence

La Provence constitue un des grands empires de France. D’ailleurs, l’histoire de cette région fut marquée par l’arrivée des Romains qui intégrèrent la culture de la vigne. Ce lieu regorge aujourd’hui d’une grande diversité de cépages.


À la fin de l’époque romaine, la Provence fait partie des régions viennoises comme le Rhône et Bourgogne. Durant cette période, les vignes sont introduites par les Phocéens. Vers l’an 200 av. J.-C., les plantations de vignobles s’étendent un peu partout dans la région.

  • Durant les années 1955, La Provence accueillit la production de nombreux vins. Si bien que plus d’une vingtaine de labels ont fait leur apparition.
  • En 1977, on retrouve l’AOC Côte de Provence.
  • Vers 1994, la consommation de vin rosé surpasse celle du vin blanc. Si bien que ce produit se place en tête des ventes. De même que les collectivités deviennent nombreuses à privilégier sa production.
  • En 1999, les centres de recherche et de développement de vin rosé voient le jour. La qualité de ce produit commence à évoluer en mieux. D’ailleurs, le rosé est mis en avant dans la majorité des publicités à partir de 1860.
  • Entre 1862 à 1967, le vin du Postillon intègre le marché. Il séduit rapidement les consommateurs et l’augmentation de sa production évolue assez vite.

Vigne de Provence

Le vin rosé, un produit phare dans l’histoire du vin de Provence

Le vin rosé de Provence est utilisé pour fabriquer une boisson prisée dans la région. Il s’agit du “rosé piscine”. Ce produit est issu d’une recette qui mélange du sirop de pamplemousse et du rosé.

Dans les nombreuses publicités, ce produit est présenté comme étant un vin de Provence pour une consommation facile, accessible et populaire.

Vin rosé de Provence

L’évolution du vin rosé de Provence en quelques chiffres

Le vin rosé est le cœur de la production viticole de la Provence. À savoir que cette région s’étend sur 28 000 ha. On retrouve dans ces vignes plusieurs cépages permettant la production de :

  • 5% de vin blanc,
  • 15% de vin rouge,
  • 80% de vin rosé.

Les caves coopératives sont très présentes en Provence. Une situation similaire à d’autres régions productrices, selon notre comparatif de meilleur vin de Provence, de Languedoc et du Roussillon… À noter que les rosés de Provence ont une part impressionnante du marché en France et à l’export.

Entre l’an 2013 et 2018, le vin rosé évolue énormément. Cette situation est due au fait que le consommateur recherche des vins pâles et secs. Ainsi on remarque une hausse de la demande de vins secs, qui contient moins de 4 g de sucres par litre.

Sachez que la gamme des rosés de Provence comprend en moyenne entre 10 et 20 g de sucres par litre. Il s’agit d’un chiffre qui représente la baisse de présence la plus significative.

L’évolution de la distribution de vins de Provence

Les vins provençaux sont répartis entre :

  • les circuits spécialisés (4 bouteilles sur 10),
  • la grande distribution (¼ des bouteilles),
  • l’export (⅓ des bouteilles).

Les USA et les pays européens sont de grands consommateurs de vins de Provence. D’ailleurs, l’exportation de vins rosés connait une croissance exceptionnelle depuis ces dernières années. En effet, les volumes de vins exportés augmentent beaucoup.

Parallèlement, on observe une diminution du volume de vins vendus au sein des grandes surfaces alimentaires et des circuits traditionnels. À savoir que les circuits qualitatifs sont privilégiés. De plus, le produit est davantage valorisé. La valeur du rosé a pris une hausse importante de 107%. Cela entraîne l’augmentation du prix des vins rosés de Provence.

⭐ Quels sont les cépages dominants dans les vignobles de Provence ?

Dans les vignobles de Provence, les cépages dominants blancs sont la clairette, le bourboulenc, l’ugni blanc, et le rolle. Les cépages rouges sont le mourvèdre, le grenache, le cinsaut et la syrah.

⭐ Combien de vignobles au sein de la Provence ?

La Provence recense trois vignobles, à savoir le vignoble des Bouches-du-Rhône (29 320 ha), le vignoble du Var (31 176 ha) et le vignoble du Vaucluse (50 853 ha).

⭐ Quelles sont les routes de vins dans la région viticole de Provence ?

La région viticole de Provence compte quatre routes des vins, à savoir la route des vins d'Aix-en-Provence, la route des vins de Bandol, la route des vins de Saint-Tropez et la route des vins de Nice.

⭐ Qui a introduit le premier vignoble en Provence ?

On doit le premier vignoble en Provence aux Grecs de Phocée. Ils se sont adonnés à la culture de la vigne sur les rives méditerranéennes de la Gaule.

Ces sujets peuvent aussi susciter votre intérêt :

Avis et Commentaires