Le guide pour bien marier son vin et ses mets

Servir du vin

Les spécialistes recommandent de suivre son instinct et ses goûts, quand il s’agit de marier un vin à un plat. Néanmoins, quelques règles s’imposent pour éviter toute forme de déconvenue. Lesquelles ? Trouvez la réponse à travers l’un de nos guides autour des vins et vignobles de France.

Pourquoi bien marier son vin et ses plats lors d’un repas ?

Un bon accord met/vin est l’assurance d’un banquet réussi. Au stade de l’apéritif, mieux vaut par exemple éviter un vin présentant un taux d’alcool élevé, riche en sucre ou liquoreux. En plus d’écraser les papilles, ce type de breuvage a tendance à saturer le palais.


On se retrouve dans l’impossibilité de se délecter pleinement le reste des repas. Pour éviter ce genre de déconvenue, le Champagne est donc à privilégier en apéritif. Ses bulles ont notamment le mérite d’ouvrir l’appétit.

En revanche, le Champagne est à proscrire au moment de goûter le dessert. Une bien mauvaise idée, surtout si l’on prenait du vin rouge durant le repas. Cette recommandation prend aussi tout son sens, dans le cas d’un dessert à base de chocolat. Les arômes du Champagne ne se marient tout simplement pas avec l’amertume du chocolat.

Par ailleurs, durant le repas, les fins connaisseurs adoptent une règle particulière. Il s’agit de choisir la couleur du vin, selon celle du repas. Dans la pratique, un vin blanc est la meilleure option pour accompagner un plat à base de fromage.

Quel vin pour quel plat

À chaque plat correspond une appellation de vin particulière. Lors d’un banquet ou une réception, il faut surtout bien choisir le vin suivant les étapes du repas. La seule règle est de réserver un grand vin (ou vin de garde) après le dessert. Il se savoure sans le moindre accompagnant en début de soirée.

Vin et fromage

Les vins et les entrées

Dans le rang des vrais amateurs de vins, les entrées riment surtout avec Calatayud Joven. Un vin rouge produit dans la région d’Aragón (Espagne) qui accompagne aussi bien les entrées froides que les entrées chaudes. Pâtes, fruits de mer, fromages… Le tout est d’opter pour un Calatayud Joven conservé au moins un an à compter de son millésime.

Les vins et les plats de viandes

En règle générale, le choix du vin pour une dégustation dépend du mode de cuisson d’un plat de viandes. Le même vin ne peut accompagner, et une viande saignante cuite à la poêle, et une viande rôtie au four. Cette première suppose par exemple un vin corsé, à l’instar d’un Hermitage ou d’un Pomerol. Pour mieux savourer la seconde, un Fitou ou un Bandol sera plus judicieux.

Vin et cuisine

Les vins et les assiettes de poissons

Les amateurs d’assiettes de poissons ne jurent que par le vin blanc. Néanmoins, ceux qui n’appréciant pas ce type de vin s’en tiendront au vin rouge. Mieux vaut alors opter pour un Bourgogne ! Un vin léger et fruité qui rehaussera à coup sûr le goût des poissons.

Les vins et les desserts

Ces derniers temps, la tendance est au dessert à base de chocolat. Un Porto ou un Banyuls est alors recommandé pour l’accompagner. Les caractères doux et naturels de ces vins très singuliers décupleront l’amertume du chocolat. Certains amateurs de vins pourront aussi opter pour un Maury, avec l’ambition d’avoir le même effet.

Vin rouge de qualité

⭐Est-ce vraiment obligatoire de savoir marier son vin et ses repas ?

C’est obligatoire, pour la simple et bonne raison que certains vins s’accordent bien à certains mets et d’autres le font beaucoup moins. Il est important de trouver une harmonie entre les deux éléments.

⭐Faut-il proposer différents vins pour l’entrée, le plat de résistance et le dessert lors d’un dîner ?

Une entrée à base de produits de la mer doit s’accompagner de vin blanc. En effet, les poissons présentent une incompatibilité avec les tannins du vin rouge. Ce dernier s’adresse plutôt à un vin rouge corsé.

⭐La saveur d’un plat peut-elle altérer le goût du vin ou vis-versa ?

La notion de similitudes organoleptique implique d’accompagner des plats particuliers avec un type de vin bien défini. Le non-respect de cette règle a une incidence sur la saveur des mets et du vin.

⭐Pourquoi il y a des bulles lorsqu’on verse du champagne dans un verre ?

Les bulles s’expliquent par la diminution de pression due à l’ouverture de la bouteille. Quand on verse le Champagne dans le verre, les CO2 dissouts se libèrent et montent à la surface.

Ces sujets peuvent également vous intéresser :

Avis et Commentaires