Vins et spiritueux: tendances 2016

Vins et spiritueux: tendances 2016

L’année 2015 n’est pas encore terminée que plusieurs experts se prononcent sur les tendances à venir pour 2016. Chaque année je lis autant de textes que possible sur le sujet. Sans considérer ces prédictions comme de savantes théories, je trouve intéressant de savoir ce qui a le potentiel d’être à la mode pour la prochaine année. Pour écrire ce billet, j’ai lu une vingtaine de textes provenant de sites établis sur le vin, mais aussi des blogues d’à travers le monde. J’ai retenu ce qui me semblait le plus pertinent.

Plusieurs auteurs parlent des millenials, ces Y qui deviendront sous peu une clientèle consommatrice d’alcool importante. Détermineront-ils les tendances à venir? Je crois que plusieurs de ces tendances s’adressent à ce jeune public avide d’histoire et de nouveauté.

AVERTISSEMENT: comme plusieurs auteurs sont américains, il va sans dire que certaines tendances ne traverseront sans doute pas la douane. 

Tendances vin 2016

 

Vin

Le prosecco

À ma grande surprise, il semble qu’en 2016 on s’arrachera les bouteilles de prosecco! Ben coudonc!

L’histoire du vin, plus que la vinification

Les millenials veulent connaitre l’histoire derrière un vin. Ils s’intéressent davantage à cette histoire qu’à l’utilisation de levures indigènes, par exemple. Cela devient un critère très important dans le choix d’un vin.

Le Jura

Le Jura a le vent dans les voiles! Déjà populaires, les vins aux notes oxydatives feront de plus en plus d’adeptes cette année.

Nouveaux cépages, nouvelles régions

La popularité des vins du Jura s’inscrit dans la tendance à la découverte. La jeune clientèle souhaite découvrir de nouveaux cépages et de nouvelles régions. Peut-être souhaitent-ils s’éloigner des préférences de leurs parents, ces fervents amateurs de vins du vieux-monde, des grands vins de Bordeaux et de Bourgogne.

Le vin nature

Le vin nature continuera d’attirer de nouveaux adeptes en 2016.

“2016, for me, is to keep on looking for organic, biodynamic and low-intervention producers, especially in ‘New World’ — there are things happening in Chile, New Zealand and Canada that will probably be available in the next year in the US. Then there are regions to be rediscovered for their complexity and age-worthiness, like Alsace, Catalunya, or the South-West of France. And I will definitely continue my quest to drink high-acid, mineral driven white, Loire Valley Chenin first and foremost, but also Savagnin, Manseng, Furmint & Riesling.” – Organic and Biodynamic — Pascaline Lepeltier, Beverage Director for Rouge Tomate Chelsea

Le vin orange

Le vin orange, ce nouveau rosé? En effet, il semble que sa popularité grandissante pourrait en faire un substitut au rosé pour certains.

Le vin orange n’est ni un vin à base d’oranges ni un vin de la principauté d’Orange, bien que les deux existent. En réalité, c’est un vin blanc de macération pelliculaire prolongée. Les moûts de raisins blancs macèrent avec les peaux pendant une période qui peut varier de quelques semaines à plusieurs mois. Les pigments, les composants aromatiques et les tannins des peaux sont alors libérés dans le jus, qui prend une teinte orangée et acquiert du grain, de la texture. Bref, c’est un peu un vin blanc vinifié comme un rouge. – Ève Dumas, La Presse

Du vin en canette

Vendu surtout aux États-Unis, le vin en canettes séduit la jeune génération. Encore une question de branding! On verra si cette tendance se rendra à la SAQ. Je serais curieuse d’effectuer un test à l’aveugle entre le même vin en bouteille et en canette.

Le spätburgunder 

Bien que l’on associe davantage l’Allemagne à la production de vins blancs, les pinots noirs (Spätburgunder) sont de plus en plus populaires. Pour y avoir récemment séjourné, j’ai eu un gros coup de coeur pour ces pinots allemands à la typicité unique. Le pays a d’ailleurs vu sa production de vin rouge augmenter considérablement ces dernières années. Ce serait dû aux changements climatiques, mais plus encore, aux tendances de consommation.

Des rouges légers, encore

Dans la foulée de la tendance pour des vins rouges frais et sur le fruit, les gamay et cinsault continueront d’avoir la cote.

Du champagne de petits producteurs

Fini l’attrait des grandes maisons, en 2016 le consommateur veut découvrir d’autres vins de cette région et surtout, ceux provenant de petits producteurs.

Restauration

Coravin

La technologie Coravin pourrait bien influencer les listes de vins de restaurant permettant à ceux-ci d’offrir une plus large offre de vins au verre.

Mis au point par Greg Lambrecht, un ingénieur médical californien amateur de nectar, le système – baptisé Coravin Wine Access System – utilise une fine aiguille creuse qui transperce la capsule et le bouchon en liège. On peut se servir à sa guise puis l’aiguille laisse le liège se rétracter de lui-même, une fois retirée. Le tout sans laisser passer une goutte d’oxygène pour ne pas éventer le vin. Et l’injection d’un gaz inerte, l’argon, assure la bonne conservation du liquide. La même bouteille peut ainsi être servie à plusieurs années d’intervalle, sans dégradation de qualité, tout en assurant la poursuite du vieillissement naturel du vin. – Le Figaro

Après les chefs vedettes, voici les sommeliers vedettes

Les clients n’auront d’yeux que pour le ou la sommelier-ère cette année. Fini le temps où seul le chef tatoué attirait les foules. L’expert en vin sera à son apogée de popularité en 2016.

Cartes de vin plus courtes et ciblées

La mode est aux cartes de vin plus courtes, mais ciblées par thématiques. Une carte de vins grecs ou de vins nature, par exemple.

Daiquiri

Cocktails et spiritueux

Les amers

Cette année, les amers ont la cote et prendront une place importante dans l’élaboration de cocktails. Les herbes fraiches également. Pas surprenant alors de voir resurgir l’Aperol Spritz, par exemple.

La santé dans ton cocktail

De plus en plus conscients de l’importance d’une saine alimentation,  les adeptes des cocktails s’intéresseront de plus en plus aux fameux Kombucha cocktails.

Daiquiri et les cocktails gelés

La mode est au gelé et aux cocktails mettant en vedette des fruits frais.

De la bière en cocktail

De plus en plus de ces cocktails faits à bases de bières de microbrasseries verront le jour dans les restaurants et bars.

Le whisky et le Bourbon ont la cote

wine app

Marketing et technologie

Le packaging

L’étiquette et le packaging prennent de l’importance et n’appartiennent plus seulement aux vins de grandes productions. Dorénavant, plus de vignobles offriront des étiquettes de vin stylisées et originales. Une tendance déjà amorcée, surtout dans le Nouveau monde.

Les activités de relations publiques

Les activités mettant en vedette le vin seront plus originales. Encore une façon de joindre un jeune public?

Sites web

Les vignobles arrivent au XXIe siècle et auront maintenant des sites web (p-ê même sans Flash!). Fini les sites web avec de la musique qui démarre immédiatement! Bien qu’ils sont de plus en plus populaires, les experts ne pensent pas que les réseaux sociaux feront partie des stratégies des vignobles. Come on, guys, it’s 2015! – almost 2016!

Applications Hot en 2016

Alfred, gestion de cave à vin: une application québécoise de conseils qui vous permet de suivre les notes de dégustation de sommeliers que vous appréciez.

Delectable: une application déjà très populaire parmi les wine geek, elle vous permet de trouver toutes les informations pertinentes sur un vin en ne prenant que la photo de l’étiquette de celui-ci.

Plonk: une application qui vous permettra de découvrir de nouveaux cépages.

L’opinion d’un pair plutôt que d’un professionnel

Déjà un phénomène observable, de plus en plus de jeunes découvreurs suivront les suggestions de pairs plutôt que ceux des experts. À l’ère des réseaux sociaux et du vedettariat instantané, les sommeliers et blogueurs gagnent en popularité. Je crois bien que ce phénomène est créé par des réseaux sociaux comme Facebook. Avant de choisir un restaurant, on demande maintenant l’opinion de nos amis, on consulte les avis d’internautes sur des sites comme Tripadvisor. C’est un peu la même chose avec l’alcool. Peut-être est-ce moins intimidant?

© Page Facebook d’Élyse Lambert
© Page Facebook d’Élyse Lambert

Au Québec, mes prédictions

Élyse Lambert

Moi je prédis que la gagnante du Concours meilleur sommelier du monde 2016 sera la québécoise Élyse Lambert! Suivez son parcours jusqu’à la grande finale en avril 2016!

La responsabilité sociale des vignobles

Une question qui m’intéresse et pour laquelle je ne trouve pas beaucoup de littérature: le coût social de la viticulture. Certes, tous s’intéressent aux conditions d’agriculture ayant le moins d’empreintes écologiques et le vin nature fait de plus en plus d’adeptes, mais qu’en est-il de la responsabilité sociale? Est-ce que les grandes maisons emploient des immigrants illégaux et les paie un salaire de misère? Quelles sont les répercussions sociales de l’implantation de vignobles en Amérique latine? Moi je voudrais lire là-dessus, pas vous? J’aimerais bien que ça devienne un sujet plus populaire. Si vous voyez des textes là-dessus, vous me faites signe, ok

Les vins nature

Plus de vins nature au restaurant et en SAQ, voici ce qui nous attend cette année. Déjà en 2015 la SAQ a mis en tablettes des arrivages de vins nature qui se sont rapidement envolés des tablettes. Je vois ça comme un signe, y’en aura encore plus en 2016. Je me trompe?

L’offre de cours sur le vin

Jamais les amateurs de vin n’ont autant été curieux. Les cours offerts sur le vin se diversifient pour le bonheur du consommateur. Je pense que ces cours attireront de plus en plus d’adeptes.

Le Xérès

Est-ce seulement dans mon entourage que le xérès atteint une popularité grandissante?

Finalement sans être des vérités absolues, les tendances de l’année à venir permettent de mieux connaitre le consommateur. On se verra dans un an pour voir si le tout s’est avéré, en attendant, je vais aller m’ouvrir une bouteille de champagne, PAS de prosecco! 😉

Bonne année 2016!

Sources et articles à lire (les plus intéressants):

Millennials And Wine: A New Generation Grows Up, Market Watch

How Millennials Are Changing Wine, The Wall Street Journal

Matthew Clark predicts 2016 drinks trends, The Drinks Business

A taste of what’s to come: Food and drink trends to watch out for in 2016, The Globe And Mail

2016 wine trends, Steve Heimoff.com

Here is what your cocktails will be like in 2016, Thrillist

The Best Wines To Drink In 2016, Forbes

16 Wine Resolutions for 2016 from Top Sommeliers, Food & Wine

The Year of Champagnes You’ve Never Heard Of, New York Times

Wine trends 2016, Alice Feiring

No Comments

Post a Comment