Alsace : premières impressions

L’excitation de la découverte du vieux Strasbourg, de ses bâtiments typiques et de la majestueuse cathédrale laisse place tranquillement à la fatigue et à la faim. On déambule à la recherche d’une microbrasserie recommandée par des collègues québécois. Au fur et à mesure que l’on tourne en rond, mon compagnon de voyage finit par faiblir et m’avertir que sa limite est atteinte. Je le comprends, je suis moi-même fatiguée d’autant de marche et mon estomac hurle à tue-tête. On entre dans le premier resto-bar que l’on croise; tant pis, la microbrasserie, ce sera pour une autre fois. Le menu affiche un plat que je ne connais pas, des knacks. Pensant qu’il s’agit là d’un plat typique de la région, je demande à la serveuse :

– C’est quoi des knacks?

– Ha! Vous n’êtes pas alsacienne!

– Effectivement… [deux morceaux de robots, championne]

– Eh bien, c’est comme des Knacki!

– Hum okay…

*sourire niais de la serveuse attendant mon verdict*

– Je vais prendre ça, alors!

Jeannette et les cycleux
Jeannette et les cycleux
knack
Les knacks! Accompagnés de patates, of course!

Toujours gagnant de se faire expliquer quelque chose avec un mot étymologiquement vachement rapproché! Je tente quand même ma chance, je veux découvrir les saveurs alsaciennes. Finalement, les knacks, là, c’est des saucisses. J’apprendrai plus tard que Knacki réfère à des saucisses plus petites. Tu le sauras. Et de la saucisse, on en a mangé! En accompagnement de la traditionnelle choucroute, sur une pizza ou dans un bouilli, elle trône fièrement dans tant de plats de la région. L’autre aliment «sur-ingéré» lors du voyage? Les patates. Sérieux, j’ai dû manger ma portion de patates pour dix ans.

Flammekueche
Flammekueche! #Oui

Autre plat alsacien qu’il me fallait déguster : la tarte flambée ou flammekueche, son nom local, une pizza à croûte mince à la sauce blanche, souvent parsemée de jambon et toujours gratinée. La cuisine alsacienne, c’est pas pour les moumounes : estomacs sensibles s’abstenir. Assez que tout cela m’a fait dire dans un statut Facebook que «les légumes, c’est pour les faibles!». Pas étonnant dans ce contexte que les vins blancs de la région soient aussi nombreux sur les tables des restaurants de Strasbourg.

CONSTATS ALSACIENS

1- L’opposition sec/fruité

Dans tous les restaurants où nous nous sommes présentés, on nous a demandé si l’on voulait un vin sec ou fruité. Le genre d’opposition qui fera friser les oreilles du connaisseur de vin. En effet, on devrait plutôt opposer sec et sucré, le fruit du vin pouvant être tout aussi présent dans un vin sec qu’un vin au taux de sucre résiduel élevé. Et cette question était tellement répandue, même dans des bars à vin où le personnel est clairement ferré en la matière. Un mystère.

2- Les Alsaciens snobent leurs vins

Alors que nous sommes en visite au célèbre Domaine Ostertag, notre hôte Thomas nous explique que les Alsaciens considèrent les vins de la région comme «de bons vins de table». Ils en boivent, mais ne paieront pas plus que quelques euros pour un vin d’entrée de gamme. S’il dépensent 20 euros pour une bouteille, ce sera pour un vin de Bourgogne ou du Rhône. Les producteurs rencontrés nous ont tous avoué qu’il leur était difficile de sensibiliser les consommateurs à la découverte des grands crus d’Alsace.

Barmes-buecher
Avec Sophie Barmès du Domaine Barmès-Buecher

3- J’aime le riesling, point barre

Dire qu’avant, je n’appréciais pas ce cépage! Fou. Et en Alsace, il s’exprime magnifiquement! Je pense au cru de Muenchberg dégusté au Domaine Ostertag ou à celui de Hengst au Domaine Barmès Buecher! Le riesling, c’est l’apéro parfait, puisqu’il fait saliver avec son acidité tranchante. C’est aussi le vin idéal pour arriver à survivre aux plats copieux et gratinés au munster, un fromage local.

Choucrouterie

Chroucrouterie

4- La gastronomie Alsacienne, c’est réconfortant

Un ami m’a dit un jour «le gras, c’est la vie», et je l’entendais alors que je m’empiffrais de plats gras et savoureux de la région. C’est vrai, les plats typiques sont plutôt lourds, mais comme fuite réconfortante de la tempête du siècle que nous avions connu à Montréal avant notre départ, de la choucroute avec des tranches de lard, ça fait la job! Notre visite à la Choucrouterie fût épique, seuls dans le restaurants attenant à un théâtre, on a eu un service un peu trop personnalisé. Moment succulent tout autant que le gras que l’assiette contenait. D’ailleurs, amies féministes, détournez le regard du fond de votre assiette car l’oeuvre peinte dans celle-ci et tant appréciée du propriétaire est…assez spéciale, mettons.  La voici.

Choucrouterie, Strasbourg

Tout ça me donne faim. Je mangerais volontiers des flammekueches là, là. On se part un resto à Montréal?

5- Le gewurztraminer, c’est pas toujours lourd

Je suis heureuse d’avoir eu la chance de déguster le gewurztraminer du Domaine Ostertag. L’acidité élevée rehaussait le vin dans une harmonie des plus agréables. Une surprenante légèreté pour ce cépage souvent élevé en sucre résiduel.

—-

Quelques adresses:

Pour la choucroute : Choucrouterie

Pour une bière de fin de soirée, une microbrasserie sympathique, bières excellentes : Brasserie La Lanterne

Pour les knacks : Jeannette et les cycleux

Mes prochains billets iront plus en profondeur sur les domaines vinicoles visités…à suivre!

Tendances 2017 dans le vin

La faucheuse année 2016 est sur le point de se terminer pour le grand bonheur de plusieurs. Avec les derniers jours de l’année viennent les palmarès des meilleurs vins dégustés, mais aussi les articles d’experts qui définissent les grandes tendances surveiller dans le monde du vin en 2017. Voici celles qui ont retenu mon attention.

LES VINS MOUSSEUX

Fini le temps où on ne servait des bulles que pour les grandes occasions. En 2017, on poppera le bouchon un lundi soir avec le Kraft dinner. Pourquoi pas? Et même si le prosecco continue son ascension, les crémants français, ceux de la Loire, en particulier, auront le vent dans les voiles. On poussera l’enthousiasme jusqu’à se risquer aux lambrusco et autres shiraz mousseux, des vins rouges effervescents de plus en plus qualitatifs, et plus du tout sucrés.

LES VINS ROUGES LÉGERS SERVIS FRAIS

En 2017 avec ta grosse pièce de viande grillée sur le BBQ, ce sera un rouge servi frais que tu voudras tenir dans ta main. Exit ta bière cheap ou le petit cocktail fancy, même en plein apéro sans grignoter, le vin rouge léger aura la cote. Et qui dit rouges servis frais dit gamay, cépage beaujolais en popularité montante. Si on ne devait retenir qu’une seule chose des tendances 2017, ce serait: arrête de boire ton rouge trop chaud, léger ou pas. « Chill ton cab ». On fait faire des t-shirts?

LES VINS BLANCS PROVENANT DE RÉGIONS RECONNUES POUR LES ROUGES

Les vins blancs de Bordeaux, du Rhône ou du Beaujolais ne seront plus dans l’ombre des grands rouges bien établis dans ces régions vinicoles. En 2017, le petit frère blanc prend sa place. Voilà une tendance qui me plaît! J’avoue que j’apprécie de plus en plus les bons vins blancs issus des appellations comme Entre-deux-mers à Bordeaux ou encore Condrieu dans le Rhône, trop rares à mon goût.

LA LOIRE

Comment ne pas être enthousiaste devant cette région offrant une multitude de possibilités? Du vin effervescent au liquoreux en passant par les grands chenins blancs et les cabernets francs juteux, y’a de quoi s’amuser! Et il semble qu’en 2017, on sera de plus en plus nombreux à s’en rendre compte. Ben coudonc!

LES MILLÉNIAUX

Les milléniaux représentent une portion grandissante de consommateurs d’alcool et ils contribuent à modifier les modes de consommation.

Les milléniaux aiment, veulent en 2017:

  • Du vin orange, encore et toujours plus.
  • Ils aiment le «Groo-Vee» (nom romancé pour le Grüner veltliner), cépage autrichien aux arômes de poivre blanc et de fruits blancs.
  • La biodynamie et les vins bios en général se retrouveront de plus en plus dans le verre des milléniaux.
  • L’histoire derrière le vin est un élément primordial pour ce groupe, assez pour être l’un sinon le plus important critère de sélection d’une bouteille.

«Right now, most of them can only afford sub-$15 wine; the challenge is can we convince millennials that the experience of fine wine is worth it to them. Can we convince them that in the same way they spend top dollar for artisanal cheese, organic veggies, and humanely raised meat, they should also consider spending $20-$40+ retail on a bottle of wine on occasion.» – Morgan Harris

L’OENOTOURISME

Bien que le tourisme vinicole intéresse les amateurs de vin depuis très longtemps, l’Organisation mondiale du tourisme note une hausse importante des visiteursgoûteurs au cours des dernières années. Il semble que cette tendance marquera aussi l’année à venir. Qu’importe les régions, à l’étranger ou même au Québec, les amateurs de vin curieux de rencontrer des producteurs et de toucher la vigne sont de plus en plus nombreux.

Le tourisme vitivinicole atteint désormais des régions moins connues et moins courues, et il sert même d’élément déclencheur dans la décision de visiter un pays. Ainsi en va-t-il de la Géorgie, qu’on considère souvent comme le berceau mondial de la viticulture: 35 % des touristes internationaux la visitent pour sa gastronomie et ses vins, qu’on cultive ici depuis 8 000 ans. – L’Actualité

Quelle(s) tendance(s) suivrez-vous?

 

Références; DecanterVivinoBloomberg, GilesCadman, learn.winecoolerdirect.com, Business Insider, Winerist.

Mise du printemps pour célébrer l’été

Mini fiche sur un vin qui m’a fait un effet Wow!

Josmeyer Pinot Blanc MISE DU PRINTEMPS 2015

Josmeyer Mise du printemps

 

« Embouteillé aux premiers gazouillis du printemps, ce vin issu de la culture biodynamique est tout aussi savoureux que croquant. Un domaine qui figure parmi l’élite de l’Alsace. » – saq.com

J’avais lu tous les commentaires de mes collègues encensant ce pinot blanc l’an dernier sans avoir eu l’occasion de le déguster moi-même. Quand, cet été, j’ai vu l’arrivage à la SAQ Beaubien, je suis sauté sur l’occasion! Et puis…j’en ai racheté le lendemain.

« De la vraie poésie en bouteille! » 

C’est d’abord les arômes de poire m’ont charmé pour ensuite laisser la place aux fleurs blanches et, en bouche, une rondeur sans lourdeur vraiment plaisante. Finale extra longue sur le wow et la fraicheur! C’est exactement l’effet que faisait chaque gorgée chez mon amie et moi. En fait, je l’ai servi deux soirs de suite à des amis différents sans ne rien dire et l’effet wow y était présent les deux fois. T’essaieras de ne pas avoir de plaisir en dégustant ce vin. Je pense même qu’il s’agit d’un vin qui peut plaire aux gens qui pensent ne pas aimer les vins blancs.

Pour l’accord non réfléchi, j’ai choisi un vin que j’avais envie de boire et un plat que j’avais envie de manger, des sushis. T’sais les accords, ça peut être ça des fois. Sans être l’accord parfait, ça fonctionnait très bien, surtout avec le sushi tartare de saumon avec avocat et tempura. Sinon, messemble qu’une salade avec croûtons de chèvre chaud ce serait parfait avec ce vin.

Est-ce que je l’ai assez dit que ce vin est…wow?! 😉

« Le vin se présente à travers le regard d’un artiste. Jeune et impulsif, il vous emporte dans sa poésie et vous invite à partager son intimité. » – Josmeyer

Le vin dans les voiles

Il ne s’agit pas d’un titre original, d’une image, mais bien du nom d’une nouvelle agence d’importation privée, menée par deux femmes fortes qui ont le vent dans les voiles. J’ai eu envie de les rencontrer pour comprendre de quelle folie il faut être atteinte pour démarrer une agence d’importation privée en 2016. Portrait de l’agence, de deux femmes fabuleuses n’ayant pas froid aux yeux ainsi que des difficultés rencontrées par les agences d’importation privée québécoises.

L’équipage

C’est en travaillant dans une autre agence d’importation privée que Julie Audette et Valériane Paré se sont rencontrées. Coup de foudre professionnel et complicité immédiate. Bien vite, les filles se démarquent et établissent des contacts dans le milieu et avec les vignerons dont elles sont responsables. Une fois sa collaboration avec l’autre agence terminée, Julie décide de se lancer dans le vide avec sa nouvelle agence pour établir un portfolio à son image. Quelques mois plus tard, Valériane vient la rejoindre, permettant du même coup à l’agence de prendre de l’expansion.

Démarrer une agence en 2016

Lorsque je leur ai demandé pourquoi démarrer une agence en 2016 alors qu’il y en a tellement, elles m’ont répondu qu’il y a encore tellement de vignerons qui méritent d’être découverts et de vins qui méritent d’être bus. C’est certain qu’avec leurs contacts, les filles ne partaient pas de zéro. Elles ont donc entrepris d’approcher leurs vignerons chouchous afin de leur demander de leur refiler des noms de maisons non représentées au Québec. Un démarchage filtré qui mènera Julie dans une tournée européenne durant l’été 2015. Elle revient avec de futurs mandats en poche et l’envie de partager ces vins d’auteurs.

La croisière s’amuse

La philosophie de l’agence Le Vin dans les Voiles est simple : «il n’y a qu’un nombre limité de sièges dans le bateau, on préfère donc avoir moins de passagers à bord, mais qu’ils soient très bien représentés», m’explique Julie. Le service personnalisé envers ces vignerons est au cœur du travail quotidien du duo. «On veut avoir du plaisir à travailler. Si un vigneron produit de fabuleux vins, mais que le courant ne passe pas du tout, on laisse tomber», poursuit Valériane.

Les difficultés des débuts

Mis à part les déboires administratifs qui font tanguer le bateau en début de périple (toutes les agences doivent passer par là), Valériane considère qu’elles sont relativement chanceuses. car elles possèdent déjà un solide réseau de clients. Les obstacles se situent davantage au niveau des tâches diverses à effectuer en simultanée lors d’une mise en place d’un projet comme celui-ci. Être agent, c’est aussi de la facturation jusqu’à 2h du matin, des négociations de tarifs en euros, transiger avec un monopole, etc.

Vin dans les voiles

Quoi qu’il en soit, ce milieu des agences me fascine. Il faut être à la fois gestionnaire de compte, vendeur, G.O. quand les vignerons sont en ville, dégustateur aguerri et pro des réseaux sociaux. Tout un mandat pour une seule personne. Et tout ça pour un salaire correct, sans plus. Pour être agent en 2016, il faut être passionné en sapristi. Des évangélistes du vino prêts à vous renverser avec leur poésie en bouteille pour des miettes de pain. En ce sens, ces deux femmes dynamiques que sont Julie et Valériane m’impressionnent. Vous les reconnaîtrez lors des événements, elles ont des springs dans le derrière et le sourire accroché aux oreilles.

Maintenant, faudrait que je puisse déguster leurs vins! 😉

Longue vie au Vin dans les Voiles!

Suivez Le vin dans les voiles sur les réseaux sociaux:

Pedralonga

L’arrivée surprise

Nous revenions d’une visite incroyable à Pazo Baión avec des gens chaleureux, un décor bucolique, une dégustation de très bons albariños accompagnés de délicieux petits tapas. En m’assoyant dans l’autobus, je me suis dit que la prochaine visite ne pourrait être aussi extra. On nous informe que le vignoble Pedralonga est à 30 minutes de route. Tant mieux, un peu de repos ne nous fera aucun mal. On s’endort rapidement. Dix minutes plus tard, je suis réveillée par une discussion animée entre le chauffeur et un homme aux jeans troués, les cheveux en bataille. On nous informe que le chemin pour se rendre au vignoble est trop étroit et que nous devrons marcher le reste. En marchant, j’observe Miguel, notre hôte. Plus il parle, plus je le trouve sympathique. Nous arrivons devant sa maison, dans laquelle une grande pièce est convertie en chai. Alors que nous revenions d’un château, le chai dans la maison, c’est plutôt convivial et sans prétention. Je suis conquise.

Nous visitons alors les vignes. Miguel, l’oenologue de Pedralonga, cherche des grappes d’albariño et de caiño tinto à nous faire goûter. C’est l’heure du coucher du soleil, les vignes sont magnifiques avec leurs teintes orangées et rouges trahissant la saison froide d’automne.

Processed with VSCOcam with c1 preset

IMG_0103

Les vins

Élaborés selon les préceptes de Rudolf Steiner, père fondateur des principes de la biodynamie, les vins du vignoble Pedralonga sont droits, frais et typiques de ce à quoi on peut s’attendre d’un albariño, avec le petit côté nature en plus. Des vins plus complexes avec plus de matière que ceux dégustés jusqu’à présent et plus ronds, témoignant d’un élevage sur lies. Sur les millésimes dégustés, j’ai préféré le 2011, plus complexe, plus long et avec une minéralité qui me plaît.

Capture d’écran 2014-11-29 à 22.03.36

Miguel nous explique que l’étiquette des vins change chaque année selon l’élément qui a été le plus déterminant et caractérise le millésime.

Pedralonga

Le vieux millésime

Un collègue de voyage demande alors à Miguel s’il est possible de faire vieillir un vin issu de ce cépage. Miguel nous demande alors si l’on a envie de déguster un 2001. Hell yes. Le clou du spectacle. Ne me parlez plus, je n’entends pas, je suis avec mon verre d’albariño de Pedralonga 2001. Pouvez-vous nous laisser seuls, svp?

Pedralonga

Jusqu’à présent, on nous avait dit que l’albariño n’était pas un cépage qui vieillit bien, mais ici c’est autre chose. Le vin est complexe, davantage sur les fruits confits, mais toujours aussi charmeur et son acidité vive prouve hors de tout doute que le vin est encore bien vivant.

L’histoire

IMG_9159

IMG_9157

Le père de Miguel, Francisco Alfonso, débarque vers la fin de notre discussion avec de vieilles photos de ses ancêtres. Vigneronne depuis plusieurs générations, la famille Alfonso a vécu une rude période alors que les difficultés financières l’a obligée à céder le vignoble aux créanciers. En travaillant fort, la famille a pu racheter le vignoble des années plus tard.

J’aimerais vous donner plus de détails, mais mon espagnol ne me permettait pas de comprendre toute l’histoire familiale. Une chose est certaine, le vin était bon et Miguel et Francisco, de vrais hommes bons. Nous sommes partis muets, comme si la rencontre nous avait émus.

Je suis repartie avec un magnum d’albariño autographié des mains de Miguel. Ça, je le garde pour une occasion spéciale.

Processed with VSCOcam with c3 preset

[Les vins de Pedralonga sont importés au Québec par l’agence Symbiose vins.]

J’ai été invitée par Denomination of Origin of Rías Baixas pour ce voyage de 5 jours de découvertes dans le Rias Baixas.

Duel alsacien

Kler-Yann et moi avons croisé le fer cette semaine dans un duel amical qui consistait à déguster le même vin, chacun de notre côté et vous faire part de nos impressions. Nous devions également créer un accord parfait pour accompagner le vin. Voici le résultat.

Kler-Yann

Kler-Yann

Originaire de Lyon en France , Kler-Yann Bouteiller est l’un des sommeliers réputés de sa génération. Il a remporté plusieurs concours dont celui du Meilleur jeune sommelier du Québec en 2009. C’est aussi un ami et un blogueur à suivre.

L’accord de Kler-Yann

Les arômes de cet assemblage de Pinot Blanc et de Muscat sont équilibrés. On y retrouve l’acidité du pinot blanc qui apporte de la tension et fait saliver, ainsi que l’intensité aromatique du Muscat qui, sans excès, apporte les notes de fruits à chair jaune et une touche d’exotisme à l’ensemble.

kleryann

Entrée Touski

Totalement sec en bouche ce vin m’a inspiré cette entrée: crème de courgette au citron, salsa de légumes, crevette et écorce de citron confit. Tout ça, avec des restants de réfrigérateur! Presque aussi bien qu’Apollo dans l’frigo 😉

L’accord de Marie-Hélène

Nez explosif de fleurs blanches, d’épices douces et de pêche. Un vin demi-sec, gras, frais qui charmera les amateurs de vins d’Alsace. Pour un excellent accord des plats indiens ou des sushis seraient fabuleux, mais j’ai eu envie d’y aller en toute simplicité.

 IMG_7801

Quiche aux poireaux gratinée

Un accord tout simple, j’en conviens, mais qui sied parfaitement au vin. Quiche aux poireaux gratinée au fromage québécois Louis d’Or. Ce fromage qu’on a comparé au comté s’est mérité plusieurs prix lors de concours de fromages québécois. Un fromage aux notes d’épices, rappelant les arômes du vin. Un vin de simplicité et de plaisir partagé. Finalement Kler-Yann, on aurait peut-être dû les partager ces accords!

Louis D'or

Information sur le vin
Bestheim Pinot blanc Muscat

Bestheim

Pinot blanc 90 %, Muscat 10 %

Fiche produit

Bestheim exploite aujourd’hui 700 hectares de vignes qui bénéficient d’une mosaïque de terroirs et de conditions climatiques remarquables. Devenu incontournable au sein du vignoble alsacien, tant par sa dimension que par la reconnaissance qualitative de ses vins, Bestheim exporte désormais près de la moitié de sa production à travers le monde. – Bestheim

Et vous, quel accord essaierez-vous?

[Le vin a été gracieusement fourni par Vins d’Alsace Québec]

Portrait de Rías Baixas

Présentement dans l’avion entre New York et Madrid pour ensuite me rendre à Pontevedra, je termine tout juste mes lectures sur l’appellation Rías Baixas, où je vais. Avant de pouvoir vous raconter mes découvertes et les histoires des vignerons rencontrés, voici un portrait de l’appellation.

IMG_8849

Rías Baixas est la denominación de origen (DO) la plus importante en Galice située dans le nord-ouest de l’Espagne et terre de prédilection de l’albariño. Ce cépage, encore méconnu il y a vingt ans, gagne aujourd’hui en popularité.

Une région verdoyante où l’on prône l’utilisation des pergolas traditionnelles qui permet une meilleure ventilation des vignes nécessaire pour contrer les dommages potentiels de la bruine provenant de l’océan. Ici, on vendange à la main.

L’albariño constitue 94 % de l’encépagement de l’appellation. De moindre importance, les autres cépages de l’appellation sont les suivants : godello, loureira blanca, treixadura, caiño blanco. Bien qu’ils soient un peu plus marginaux, des cépages de vins rouges tels que le loureiro tinto et le caiño tinto sont également cultivés.

IMG_8981

On compte 6 584 producteurs se séparant 3 814 hectares. Cela signifie beaucoup de petites parcelles et des propriétaires qui cultivent généralement pour leur consommation personnelle. La grande majorité des vins produits dans la région est destinée à la consommation locale.

IMG_8718

Rias Baixas: 5 sous-régions

Val do Salnés

Située près de l’Atlantique, Val do Salnés est la région la plus froide et humide de l’appellation. C’est ici que l’on retrouve la plus grande concentration de vignobles et les plus vieilles vignes.

J’irai visiter les domaines Paco et Lola, Pazo Baión, Pedralonga, Terras de Lantaño, Adega Eidos et Vionta.

Val Do Salnès, Rias Baixas

Condado do Tea

Nommée en l’honneur de la rivière Tea, cette région montagneuse longe le fleuve Miño. Il s’agit de la deuxième région en importance. Le climat y est continental, sec et chaud.

J’irai visiter Bodega La Val.

O Rosal

Longeant également le Miño, O Rosal est située tout près du Portugal. Les vignobles terrassés longent le fleuve Miño séparant l’Espagne du Portugal.

J’irai visiter Santiago Ruiz et Terras Gauda.

Ribeira do Ulla

Nouvellement intégrée en 2000, cette région, située près de la vallée de Salnés, est davantage à l’intérieur des terres avec un climat continental plus chaud.

Soutomaior

C’est la plus petite des sous-régions.

Accords d’albariño

Pour les accords, tous s’entendent pour dire que le célèbre albariño aime se frotter aux produits de la pêche locale. On m’a d’ailleurs avertie qu’on dégusterait plusieurs plats de fruits de mer. Tough life.

IMG_8870

Ce que je trouve le plus intéressant avec les visites des prochains jours, c’est l’opportunité de comparer plusieurs vins d’un même cépage et d’en approfondir la connaissance. Les comparaisons deviennent alors beaucoup plus aisées. J’aimerais revenir de ce voyage et identifier tous les albariños qu’on me servira à l’aveugle. C’est un défi personnel que je me lance.

Prochain billet à venir lorsque j’aurai de vraies expériences à vous raconter, pas seulement de la théorie. Hang in there.

J’ai été invitée par Wines from Spain Canada en voyage dans Rias Baixas.

 

[Vidéo] Syrah + smoked meat

Autre capsule conviviale mettant en vedette une syrah d’Australie à facture rhodanienne et Rémi, un professionnel des relations publiques qui se passionne pour le vin. Rencontré via les réseaux sociaux, je suis toujours heureuse de partager des coups de coeur vin avec lui. On est fait pour être ami Rémi et moi: il aime le football et le vin. Voici donc notre accord automnal: viande fumée et syrah.

Le vin

Richfield Vineyard Shiraz 2012

Code SAQ :  11034695 – 18,30$

Richfield Vineyard Shiraz 2012

Une syrah  qui se boit tout seul avec un faible taux d’alcool considérant la région de provenance, soit 13%. Des tanins présents mais souples avec une belle acidité également et une finale longue sur le fruit. Un beau p’tit vin sans prétention parfait pour accompagner le sandwich à la viande fumée partagé dans le parc avec un ami par une belle journée d’automne!

Suivez Rémi sur Twitter et challengez-le sur le vin, voir. 😉

Soirée italienne à son meilleur!

C’est par un pur hasard que je me suis rendue à la Pizzeria Gema alors qu’il s’agissait de la première journée de la Semaine de la pizza de la Petite-Italie. J’avais cependant une envie folle d’essayer les pizzas de GEMA depuis l’ouverture. Je n’ai pas été déçue.

Pizzeria Gema

Pizzeria Gema

Le concept de comptoir « take out » est génial. Personnellement, lorsque l’envie me prend, c’est de la traditionnelle pizza napolitaine que je désire. Ne m’offrez pas de la pizza graisseuse sans âme, je déclinerai l’invitation. C’est bien dans cette authenticité que réside le bonheur en bouche de la pizza tomate, mozzarella fior di latte et basilic. Une bouchée et j’entends tout de suite ma chanson italienne préférée, « Che la luna« , chanson qu’une amie italienne avait jouée à mon mariage sur ma demande.

Version de la chanson dans Le Parrain:

Cette chanson me fait à tout coup penser au film Le Parrain dans lequel une vieille dame charmante la fredonne avec tant de personnalité. Me voilà donc inspirée, je me fais une soirée italienne par excellence, quitte à y aller très cliché.

Photo prise sur le site web de GEMA.
Stefano Faita et de Michele Forgione. Crédit photo: Pizzeria GEMA.
Pizzeria Gema

Ce restaurant sans prétention est un projet de Stefano Faita et de Michele Forgione aussi impliqués au Impasto. Nous avons choisi la pizza Impasto et la simple, mais si délicieuse, Margherita.

Pour l’accord

J’avais chez moi un vin italien qui m’appelait avec sa belle étiquette et les commentaires entendus. Ce n’était peut-être pas l’accord du siècle, mais ça fonctionnait. De toute façon, lâchons les accords parfaits. Comme le disait un ami, « si le vin est bon et le plat aussi, ce sera un bon accord ».

Masseria Setteporte, Gema

Masseria Setteporte

IMG_7629

Masseria Setteporte 2010

Un vin élaboré à partir des cépages Nerello Capuccio et Nerello Mascalese à parts égales.

Nez fruité et épicé, un vin frais comme je les aime et qui rappelle le pinot noir. Essayez-le, voir.

Ce petit domaine d’à peine  15 hectares est situé en altitude sur les coteaux formés par l’Etna, l’un des volcans les plus actifs au monde.  – SAQ

Un petit domaine est situé au sud-ouest du volcan et en limite de la DOC Etna. C’est la famille Portale qui dirige le domaine dont les vignes sont situées à 700 mètres d’altitude.

Gema et Masseria Setteporte

La semaine de la pizza, c’est aussi…

Jusqu’au 11 octobre La Semaine de la pizza, c’est des offres promotionnelles, des ateliers gratuits et l’Aperitivo du jeudi 9 octobre. Plein de belles raisons de déguster des pizzas authentiques et prétendre, l’espace d’un instant, que nous sommes en plein décor italien tout droit sorti d’une scène du film Le Parrain, un verre de vin à la main.

LA SEMAINE DE LA PIZZA DANS LA PETITE-ITALIE

Un VINdredi autrichien

J’associe le blaufränkisch à Vincent Lafortune (Président à Tuxedo Expérience Vinicole) que vous connaissez peut-être. Je me souviens d’une discussion de vino geek que j’avais eue avec cet amoureux des vins autrichiens à propos du jus d’Heinrich. Il reste quelques caisses du blaufränkisch de Heinrich dans le réseau, profitez-en. Ce vin fait désormais partie de mon répertoire des coups de coeur de 2014. D’ailleurs, je vous en ai sûrement déjà parlé, mais j’avais envie d’approfondir un peu plus les vins autrichiens aujourd’hui pour vous donner le goût de la découverte!

Crédit photo: Tony Cenicola/The New York Times
Crédit photo: Tony Cenicola/The New York Times
Les vins d’Autriche

L’Autriche est située au cœur de l’Europe et est caractérisée par un climat continental modéré.

Les principales régions vinicoles

Niederösterreich [Basse-Autriche] le long du fleuve Danube. La plupart des vins blancs secs produits dans le pays viennent de cette région.

Burgenland, région au climat le plus chaud. La région est connue pour ses bons vins rouges et ses vins blancs doux. Le cépage roi de cette région est le blaufränkisch.

Steiermark (Styrie), entre Graz et la frontière slovène. Cette région est reconnue pour ses vins blancs savoureux et aromatiques.

Wein (Vienne), capitale de l’Autriche.

Comme c’est le cas pour l’Allemagne, on associe souvent l’Autriche aux vins blancs. Pensons aux excellents gruners vertliners ou aux rieslings. Pourtant le pays produit d’excellents rouges. Les vins autrichiens ont beaucoup de ressemblances avec ceux de l’Alsace et d’Allemagne tout en ayant un caractère distinctif.

Austria-Map-by-Wine-Folly1

Blaufränkisch

Le blaufränkisch est un cépage qui représente environ 5 % de l’encépagement de l’Autriche. Il donne un vin fruité et plein de fraîcheur. Les vins issus de ce cépage se sont raffinés au cours des dernières années pour donner des vins plus frais, plus complexes et moins concentrés.

Heinrich Blaufränkisch 2012, un excellent VINdredi!

[Fiche-produit: http://bit.ly/1qD81o3]

Heinrich blaufrankisch

Un vin juteux , savoureux et rafraîchissant. Un vin qui se laisse boire facilement.

Pour l’accord, le beau temps du week-end fait chanter votre BBQ qui rêve de se faire dorer quelques viandes sur le dos. Pensez à ce que vous prendriez avec un bon pinot noir et l’accord devrait fonctionner.

Encore en Autriche, j’ai bien hâte de découvrir ce grüner veltliner dont m’a parlé mon amie Kim:

Weingut Loimer Grüner Veltliner Terrassen 2012

Fiche-produit: [http://bit.ly/1DE07VN]

Weingut Loimer Grüner Veltliner Terrassen 2012

Vincent me l’avait fait déguster à l’aveugle. J’avais ressorti des arômes de pamplemousse qui m’emmenait sur la piste d’un sauvignon blanc alors qu’en bouche c’était minéral comme un riesling. Et bien, c’est exactement la description d’un grüner veltliner. Un vin à essayer ainsi qu’un cépage à découvrir!

Laissons donc de côté les termes tels que Prädikatswein et Qualitätswein et ramenons l’Autriche à ce qu’elle est: un pays producteur de maudits bons vins!

Prosit!

[Alors, vous vous procurez une bouteille de blaufränkisch et on s’en parle sur les réseaux sociaux ce soir? ;)]