Les cépages et moi

Les cépages et moi

[Premier billet d’une série traitant des cépages, je débute en vous parlant de mes cépages préférés. Je ferai ensuite deux billets sur les cépages populaires en blanc et en rouge et leurs principales caractéristiques].

Plus nos connaissances et notre curiosité se développent, plus nos cépages préférés changent. Du moins, ce fut le cas pour moi.

Jadis amatrice de cabernet-sauvignon charnu de la région de Bordeaux, j’apprécie de plus en plus les pinots noirs autrefois dédaignés. Je me souviens d’ailleurs avoir ressenti de la frustration alors que des pros du vin me disaient que mon amour pour les vins très costauds allait passer avec le temps. Foutaise!… ou presque. Certes, j’apprécie les pinots noirs aux arômes plus subtils, mais je ne cracherai jamais un vin de la région du Rioja, ces Espagnols que j’affectionne tant!

Comme me le mentionnait si pertinemment Caroline Décoste de l’excellent blogue Je suis snob:

« Moi aussi ça me frustre quand on me dit que je bois du Bordeaux juste parce que je suis ignare. Le Bordeaux, c’est comme le jazz, les cheveux roux et le fomica : ce sont des classiques, BON. Pis mon chat s’appelle Merlot. » Je n’ai rien à ajouter!

Ce qui évolue en revanche, c’est l’envie de se risquer, d’essayer. Et plus on se lance, plus on découvre de nouveaux cépages qui prennent la place de nos anciens favoris. Mais attention, vous serez avertis : découvrir de nouveaux cépages donne envie de passer beaucoup plus de temps à fouiner dans les rayons de la SAQ.

Mes cépages préférés?

Cépages blancs :

Le chenin blanc, for the win! Amoureuse inconditionnelle de ce cépage de la Loire et de l’Afrique du Sud, j’ai passé mon été 2012 à déguster de nouveaux vins. J’apprécie spécialement le Pithon-Paillé d’Anjou (en France, là, pas près des Galeries), Les Rosiers du Domaine de Bellivière et le Bellingham Bernard Series. J’avoue que mes plus grands coups de cœur ont été des vins en importation privée. Attention, chenin méchant bu au resto le Local entre autres :

Chenin méchant - cépage rouge

 

Les Rosiers du Domaine de Bellivière http://bit.ly/178e90K

Les rosiers - cépage rouge

 

Pithon-Paillé http://bit.ly/XL5ApP

Pithon-Paill_Anjou_Chenin_Blanc - cépage

 

Bellingham Bernard Series http://bit.ly/ZCddfH

2010-Bellingham-Bernard-Series-Old-Vine-Chenin-Blanc

 

Les sauvignon, chardonnay, riesling, pinot gris, pinot blanc sont autant de cépages que j’apprécie quotidiennement. Un sauvignon frais aux effluves d’agrumes avec une salade de crevettes, avocat et mandarine sur ma terrasse l’été, c’est pas mal le top.

 

Cépages rouges :

Le pinot noir, le malbec, le mourvèdre, roi du Bandol, le tempranillo, les assemblages de mourvèdre, syrah et grenache typiques du Sud-Ouest et de la Rioja en Espagne.

Turkey Flat Butchers Block http://bit.ly/13jtiO6

turkey-flat-butchers-block

 

Château de Pibarnon Bandol 2009 http://bit.ly/13jtHjP

Bandol

 

Château Simone Palette 2009 http://bit.ly/10hJpes Siiiii merveilleux!

Chateau Simone

 

Excellents rapports qualité-prix :

Nature Perrin http://bit.ly/Z55YBo

perrin-nature-cotes-du-rhone-2010

 

Coto de Imaz Reserva http://bit.ly/ZryDuP

Coto-De-Imaz-Reserva-2005-Label

 

Palacios La Vendimia http://bit.ly/14G63Jz

La-Vendimia-2010-Red

 

Comme vous le constatez, j’apprécie les vins de plusieurs tranches de prix et de cépages différents. Cette sélection n’est pas composée des meilleurs vins dégustés, mais vous pouvez être certains que j’apprécierai l’un d’eux si vous l’apportez lors de votre prochain repas chez moi. 😉

Et vous, quels sont les cépages dont vous ne pourriez vous passer ?

 

– Votre apprentie sommelière

8 Comments

  • Vanessa Girard

    24 avril 2013 at 19 h 03 min Répondre

    Dans les cépages blancs, j’aime beaucoup le viognier et le gros manseng. Dans les cépages rouges, outre les GSM comme vous, j’aime le gamay pour sa douceur et, complètement à l’opposé, un bon tannat de Madiran…

    • Marie-Hélène

      24 avril 2013 at 20 h 43 min Répondre

      Je n’étais pas si fan de viognier jusqu’à récemment. Je les trouvais trop exubérants. Mais il s’agit de boire les bons pour apprécier. Même chose pour le chardonnay, mes amies qui apportaient leur Kim Crawford ou Lulu B me donnait l’impression que je n’apprécierais jamais ce cépage. Tout faux! J’adore les bons chardonnays gras!

      Un viognier à me suggérer?

  • Julien Marchand

    24 avril 2013 at 21 h 21 min Répondre

    De mon côté, mon cépage fétiche est le nebbiolo. Comme le résume admirablement bien Rémy Charest, son intérêt est qu’intrinsèquement il ne goûte pas que le fruit! Une bonne dose de tannins, un bouquet de fleurs et une longévité exceptionnelle. Difficile de demander mieux!

    http://achacunsabouteille.wordpress.com/2011/01/11/le-nebbiolo-cest-un-peu-plus-cher-mais-cest-plus-que-juste-du-fruit/

  • Alex Dumont

    2 mai 2013 at 17 h 13 min Répondre

    En blanc, c’est définitivement le riesling. Ce qui est embêtant c’est qu’il faut trop souvent payer cher pour obtenir un excellent riesling. Sinon j’aime bien le sauvignon blanc pour sa droiture et les chenins blancs. En rouge : le tempranillo est parmi mes coups de coeur. Ensuite vient la merveilleuse syrah pour sa grande finesse et à mon grand étonnement j’apprécie de plus en plus le gamay. Je suis très d’accord avec toi, les goûts changent et continueront de changer…

Post a Comment