Les amis réunis

Les amis réunis

C’était un peu comme si on sortait directement du film Manhattan Murder Mystery, mais avec comme discussion le vin. Autant de passion et d’excès d’entrain que les personnages du film, le meurtre en moins. Chaque bouteille nous passait sous le nez et on enchaînait les adjectifs. Une bouteille à l’aveugle, une deuxième, quelques saucissons et quatre heures plus tard, j’avais l’impression d’être en compagnie de ma vieille bande d’amis de l’université. Les Amis réunis, c’est le nom de leur blogue, mais ça traduit parfaitement cette bande joyeuse de groupies de vignerons. De la dégustation dans le plaisir, jamais dans le jugement. Ici, on ne s’intéresse pas aux accords mets et vins, mais plus aux histoires derrière les cuvées dégustées.

Les amis réunis, Amphibolite

C’est le boulot qui aura placé Benoit et Mélanie sur le chemin du blogue Les amis réunis. Alors qu’ils vont tourner les émissions Benoit le bienheureux et Benoit à la plage, Benoit demande à ses amis importateurs quels domaines mériteraient d’être visités. Tout au long de leur périple français, les deux amis partent à la recherche des bouteilles ultimes, celles qui te dressent le poil de bras. « Tout a commencé au Domaine de la Janasse. C’est là que j’ai compris la complexité du vin », lance Mélanie. Lors d’une dégustation de plusieurs millésimes du domaine situé dans le Rhône méridional, Mélanie est tombée amoureuse du vin par le charme du producteur.

Derrière Les Amis réunis il y a une volonté de partager avec les gens les histoires derrière les vins qu’ils apprécient.

Les amis réunis recherchent avant tout un moment à vivre ensemble et une histoire à raconter. La quête du vin vibrant et authentique oui, mais tout d’abord un pied de nez à l’ennui et un hommage à l’amitié.

Les Amis réunis c’est un peu leur retour à la terre, leur soif de poésie et leur besoin d’ancrage combinés. Ils souhaitent inspirer, éclairer et partager de manière libre et indépendante.

Les Amis réunis, c’est Marie-Pier, Benoit et Mélanie, mais plusieurs autres qui se greffent à eux au gré des dégustations.

Capture d’écran 2015-10-15 à 12.55.52

Bien avant ce périple français, il y a eu ces rendez-vous spontanés d’amitié. « Au fond, nos rencontres étaient toujours autour d’une bonne bouffe et de bons vins depuis toujours » raconte Marie-Pier.

« Dans Les Amis réunis, Benoit, c’est les mots, Marie-Pierre, l’organisatrice et dégustatrice hors pair. Elle a toujours le mot juste en dégustation » explique Mélanie. Si vrai! Quant à Mélanie, elle est la directrice artistique ploguée sur le 220. T’essaieras de t’ennuyer en compagnie de Mélanie Charbonneau, impossible! À coup de gaffes qu’elle appelle des « charbonismes » et d’anecdotes croustillantes, on ne peut qu’être séduit.

Je trouve ça à la fois déroutant et extrêmement stimulant de rencontrer des gens qui ne travaillent pas dans le vin, mais qui prennent autant de temps pour l’apprécier. Et ça vient avec une bonne dose de spontanéité, on est plus dans le ressenti que dans l’intellect et ça, ça fait du bien.

Capture d’écran 2015-10-16 à 11.19.13

_DSC0083

Le Jura

S’il est une région qui rallie les trois protagonistes, c’est le Jura. Marie-Pier se rappelle un vin, dégusté à l’anniversaire de Benoit, qui l’avait renversée. Pendant la dégustation pour SAQ Cellier, on a tous vécu un moment d’émotion avec le poulsard de l’ami Karl du Domaine de la Pinte, importé au Québec par Raisonnance.

« Quand tu ressens une émotion à la poitrine en prenant une gorgée, quand ton corps te dit que c’est bon, tu atteins alors un niveau de joie supérieur. C’est ce que j’ai ressenti avec le poulsard de l’ami Karl. Un nez complexe qui te fait valser, une poésie qui heureusement ne s’explique pas facilement. » Benoit

« On a l’habitude d’associer jura blanc et comté, mais le mariage avec ce jura rouge est tout autant satisfaisant. » Marie-Pier

Marie-Pier Gauthier
Marie-Pier
Mélanie Charbonneau
Mélanie
Benoit Roberge
Benoit

Capture d’écran 2015-10-16 à 11.18.31

Ce qui me plaît dans le vin, ce sont les rencontres comme celle-ci. Les wine geeks au Québec, il y en a de plus en plus et chaque occasion de déguster avec eux me forme et façonne ma vision du vin. Je relis parfois de vieux billets de blogue et je n’y reconnais plus ce que je suis. J’ai envie de plus d’authenticité, de portraits d’amateurs, de vignerons. C’est là-dessus que j’aime écrire et c’est certainement pourquoi j’aime lire Les Amis réunis : une belle plume et des récits de voyage, il n’en fallait pas plus pour me charmer. Oh, et justement, j’ai des portraits de vignerons de mon voyage en Grèce qui s’en viennent. 😉

Longue vie au blogue Les Amis réunis!

No Comments

Post a Comment